Névrome de Morton ?

Vous avez des douleurs à l’avant-pied ? Lorsque celles-ci apparaissent vous ne supportez plus votre chaussure, devez vous arrêter et masser votre pied ?

La douleur est très aigüe qui peut être décrite comme une décharge électrique ou encore un coup de couteau.

Il se peut que vous développiez un "névrome"de Thomas Morton. Pour en être certain, il est important de consulter un spécialiste.

Toutefois, il est déjà améliorer la situation.

Dans la littérature, il est mentionné parfois que ce terme de névrome est en fait une fibrose cicatricielle signifiant la perte d’élasticité des tissus et englobant le nerf digital passant généralement entre la 3 et 4ème têtes métatarsienne.

Le plus souvent cette douleur est provoquée par la chaussure elle-même.
L’avant-pied est pris en étau et si le talon en plus est un peu élevé, le poids du corps se reporte plus en avant sur l’avant-pied et accentue encore cette prise en tenaille.
Il en résulte que le nerf qui traverse le pied généralement entre le 3ème et 4ème, ou entre le 2ème et 3ème métatarsien, s’enflamme sous l’action de la chaussure et de la marche favorisant la formation d’un névrome.

Afin de soulager la douleur, il est important de diminuer la hauteur des talons et choisir des chaussures plus larges et hautes à l’avant. Certaines marques proposent plusieurs largeurs de chaussures. Le standard est généralement signalé par le lettre F, puis G, H, etc...

Si le changement de chaussures ne suffit pas et que la douleur persiste, des semelles podologiques embarquées dans les chaussures peuvent être aussi d’un grand soulagement. Pour cela, il est nécessaire de consulter un podologue qui, après anamnèse, réalise un support plantaire permettant à la palette métatarsienne de rester ouverte afin d’éviter le conflit de friction à répétition, source de ce problème.

A retenir, le Névrome de Thomas Morton doit-être différencié du "Syndrome de Dudley Morton" qui est affecte environ 1/6 des individus. Il a aussi été nommé "pied ancestral" du fait de la brièveté et de l’écart de l’hallux par rapport aux autre orteils. Autrement dit, le 1er rayon est plus court. Souvent hypermobile, on dit qu’il y a une insuffisance du 1er rayon entraînant un hyper appui sur les têtes des autres métatarsiens médians.