Rôle du podologue

La formation de podologue comporte un nombre d’heures important pour valider la compétence des soins sur les pieds dits à risques. Ces connaissances vont du diabète, à l’insuffisance artérielle du membre inférieur, aux pathologies spécifiques ou traitements engendrant des problèmes par rapport à l’immunité et/ou la cicatrisation.
La formation est de même très stricte en ce qui concerne la qualité et la prévention de l’infection en suivant de très près les législations en vigueur (voir document annexés sur les bonnes pratiques de SwissMedic).

Les interventions du podologue se situent sur plusieurs niveaux :

  • Dépistage neuropathie

A la prise en charge du patient, le podologue fait quelques tests pour avoir une estimation de sa capacité à ressentir ou non la douleur.

Test de la sensibilité profonde avec le diapason

Test du monofilament

  • Soins appropriés et organisation de suivis de soins (contrôles, pansements de décharge, etc..)
  • Nombreux conseils allant dans le sens de l’éducation thérapeutique du patient (quant à ses chaussures, pantoufles, activités, observation, etc..)
  • Collaboration avec les professionnels de la santé

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Guide pratique pour la prise en charge du pied diabétique :

Source : Fédération Internationale du Diabète, 1999